Le bon plan des coureurs : Running Heroes

30

Si vous courez souvent, vous avez peut-être déjà entendu parler de Running Heroes. Relié à votre application pour courir (Nike Running pour moi) ou bien à votre montre (ça marche presque avec tout), vous cumulez des points à chaque sortie, plus ou moins en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Et avec ces points, vous pouvez avoir des cadeaux ou bien des bons de réductions chez les partenaires du site. Vous pouvez aussi participer à des challenges où différents lots sont mis en jeu (un dossard pour une course si vous parcourez telle distance entre telle et telle date par exemple). Bref, c’est un véritable bon plan je trouve.

Lire la suite

La box sportive Run&Co vaut-elle le coup ?

   J’ai reçu il y a quelques semaines la box Run&Co de janvier afin de la découvrir et de vous en parler. Vendue au prix de 24 € 90 frais de port compris, qu’a-t-elle dans le ventre (ou plutôt dans les jambes) ?


   Tout d’abord, je souligne l’initiative de cette box. Le running, on en entend beaucoup parler et il existe plein de choses qui y sont liés : accessoires, alimentation, beauté, santé… Le contenu pouvait donc être vraiment très intéressant, surtout vu le prix (25 € par mois ce n’est quand même pas rien).


   Niveau contenu, voilà donc ce que ça donne :
– 2 barres Eafit Inergy aux fruits rouges (1 € 40 l’unité) ;
– 2 pulpes de fruits secs Ultimum, l’un à l’abricot, l’autre à la datte (2 € 50 l’unité) ;
– 1 spunk Wowow, c’est-à-dire un scratch orange fluo à placer un peu partout (sac à dos, vélo, casque, casquette…) pour se rendre visible (5 € 45) ;
– 3 shampoings en poudre à usage unique de la marque bio Ma Provence. Il y en a un antipelliculaire, 1 pour cheveux ses et 1 pour cheveux gras (4 € les 12, donc 1 € les 3) ;
– 1 code permettant de bénéficier d’1 mois de coaching en ligne sur le site Fysiki (19 € 90) ;
– 1 crème chauffante Jeewin de 30 ml (11 € les 75 ml, donc 4 € 40 les 30 ml) ;
– 3 compresses auto-chauffantes Dolitex (2 € 99 l’unité) ;
– 1 code promotionnel de – 20 % sur l’achat d’une ceinture Dbelt (39 € 90 l’unité) ;
– différentes fiches avec le menu de la box, un petit mot de l’équipe, une recette de salade hivernale détox et un programme pour optimiser ses performances sur 10 km.


   Mouais… Vous êtes comme moi, mitigés ? Déjà, la grosse blague, c’est quand même ce code promo de 20 % sur l’achat d’une ceinture Dbelt qui est censé valoir 39 € 90. Il suppose d’acheter quelque chose d’autre, en plus, dont on n’a pas forcément besoin, donc il n’a pas à être comptabilisé dans le total de la box pour moi. Je croyais d’ailleurs que c’était un plus. Sans ça, la box vaut donc 47 € 52. En produits vraiment présents, si l’on enlève le coaching d’1 mois (ce n’est pas le genre de produit que l’on aime recevoir, non ?), elle vaut 27 € 62, soit à peine plus que la valeur d’achat. Et elle ne contient rien de croustillant… Je trouve que la crème chauffante et les 3 compresses chauffantes, c’est très légèrement redondant. Les shampoings en poudre pourquoi pas, mais je ne suis pas du tout emballée. Le scratch fluo n’est pas fait pour se porter en brassard. Il peut quand même toujours être utile, surtout en cette période hivernale, donc pourquoi pas. Ce qui m’ « emballe » le plus, ce sont donc les deux barres et les deux pulpes de fruits car je vais pouvoir les utiliser lors d’une longue sortie. Mais ça ne vaut que 7 € 80. Et j’ai vraiment l’impression de dire ça pour trouver un point positif à cette box.

   Un autre point plutôt négatif : je ne suis pas plus emballée que ça par le design de la box que je trouve simpliste, mais je trouve surtout qu’ils pourraient faire un effort au niveau du graphisme de leurs fiches. C’est très très (trop) simple.

   J’ai testé, mais je ne m’abonnerai donc pas.

   Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Je suis sure que le contenu par rapport au prix va vous faire réagir !

Box reçue gratuitement.


A bientôt !

Mes astuces pour faire du sport à la maison

   Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas forcément nécessaire de sortir de chez soi pour faire du sport. Ni même de dépenser énormément pour avoir beaucoup de matériel. Pour ma part, je dispose d’un tapis de fitness (ça coûte une misère à Decathlon) et de 2 haltères pour les bras (de 1 kg chacune mais je préfèrerais avoir 1,5, voire 2 kgs – 3 c’est trop pour moi -). Si vous avez de la place chez vous, vous pouvez également investir dans une corde à sauter (j’en ai une mais dans mon appartement et avec mon chat, je ne préfère pas l’utiliser). Après un peu de pratique, vous pourrez également investir dans des petits poids à accrocher aux jambes. Je compte bientôt le faire, mais ce n’est pas du tout prioritaire si vous débutez.

   Je vous disais donc : un tapis, 2 haltères. Et maintenant, que fait-on ? Je vous propose donc 2 alternatives différentes : les cours Domyos Live ou les vidéos de Julianna Fitness Bien-Etre. 


   Pour ma part, je vais parfois à Domyos pour suivre les cours en « réel », mais pour économiser, je me contente parfois de mon ordinateur. Je vous conseille surtout le cours de Body Light qui est très facile à suivre de chez soi. Vous aurez peut-être un peu de mal au début, mais vous vous habituerez vite au langage et aux exercices. Ils proposent d’autres cours faciles à suivre sans matériel (Yoga, Pilates, Body Boxe…). Par contre, d’autres nécessitent du matériel Domyos, comme le cours d’Abdo Gain Trainer ou de Body Jump. Quoi qu’il en soit, ce service gratuit (il suffit de s’inscrire sur le site et de faire un compte) est hyper pratique. Le planning des cours est disponible pour chaque semaine, les cours sont variés, bref c’est le top !

    Autre possibilité : les séances fitness que publie Julianna sur sa chaîne YouTube (elle a aussi un blog et une chaîne YouTube dédiée aux recettes vegans). Contrairement aux cours Domyos qui durent 50 minutes, ces séances vous prendront moins de temps (entre 5 et 20 minutes grand maximum) et seront tournées vers une partie du corps en particulier. Suivant les jours, vous pouvez donc choisir ce que vous voulez travailler, et combien de temps vous voulez le faire. Contrairement à Domyos Live, vous pouvez les faire quand vous voulez (il n’y a pas d’horaire puisque ce n’est pas du live). Et comme je vous le disais précédemment, ça peut être très pratique si vous n’avez pas beaucoup de temps. Pour finir, je ne m’en sers pas mais je sais que tous les lundis, elle met à jour sur sa chaîne YouTube une playlist dans laquelle elle met 5 vidéos de fitness à répartir comme vous le souhaitez sur votre semaine. En tout cas, moi je suis fan, et de toutes ses vidéos d’ailleurs. J’aime beaucoup sa personnalité, très attachante. Elle est douce, naturelle, rigolote, et c’est un plaisir de faire du sport « avec elle » (c’est bien mieux que de le faire « toute seule « dans son appartement). Ci-dessous une sélection de mes séances préférées :



   J’espère que cet article vous aura servi et moi je retourne travailler mes abdos et mes fesses haha !


A bientôt !

Comment nettoyer ses chaussures de running/trail ?

chaussures de trail de mon copain après une sortie en pleine forêt

   Comment nettoyer ses chaussures de running/trail ? Rien de plus simple et pourtant, quand on ne l’a jamais fait, on se demande ce que l’on peut faire et ne pas faire. Alors, première chose, ne les mettez pas dans la machine à laver ! Les chaussures de running bénéficient en effet aujourd’hui de tout un tas d’avancées technologiques qu’il faut traiter avec le plus précaution possible si vous voulez qu’elles durent dans le temps. Comment faire alors ? Tout simplement en les frottant sous l’eau tiède à l’aide d’une petite brosse aux poils ni trop souples (afin que toute la crasse parte bien), ni trop durs (pour ne pas abîmer les parties les plus sensibles de la chaussure, aka les parties en tissu). N’ayez pas peur : toute la chaussure peut aller sous l’eau ! J’y vais plus franchement sur toutes les parties en plastique, comme la semelle, et plus doucement sur le reste de la chaussure, surtout au niveau des lacets et du contour du pied. Attention à ne pas y aller trop fort non plus sur la semelle car gare aux éclaboussures et à la cuisine à nettoyer entièrement après (et pas seulement l’évier) ! Encore une petite astuce : faites ça du côté de l’évier où vous avez un tamis afin de ne pas boucher votre tuyauterie ;) Vous pourrez ainsi ensuite jeter les éventuels feuilles et cailloux coincés dans vos chaussures directement à la poubelle.

avant/après plutôt bien parlant, n’est-ce pas ?

   Maintenant que vos chaussures sont toutes propres, comment les sécher ? Là encore, il y a une chose à éviter : les sources de chaleur type radiateurs. Pour traiter en douceur vos précieuses chaussures, préférez le séchage à l’air libre. Moi, par exemple, je les laisse retournées à proximité de mon évier pendant quelques jours, puis je termine le séchage en les posant, semelles vers le bas, sur quelques feuilles d’essuie-tout pendant quelques jours supplémentaires. En tout, elles doivent bien mettre 1 semaine pour être totalement sèches. Il est donc préférable d’avoir une paire de rechange ! Personnellement, ça ne me pose aucun problème car je réserve principalement ce genre de traitement à mes chaussures de trail, et je ne cours pas des trails toutes les semaines ^^ Une paire me suffit donc, puisque j’ai le temps de la laisser sécher. Pour mes sorties « normales » par contre, j’ai 2 paires, ce qui me permet de ne pas rester frustrée à la maison si je ne vois pas une grosse flaque lors de l’une de mes sorties !

première partie de l’étape « séchage » : retournées près de mon évier
  J’espère que cet article (le premier par rapport au running d’ailleurs !) vous aura plu :)
A bientôt !