Mes indispensables de grossesse (lectures, confort, alimentation et entourage)

Ma grossesse touche bientôt à sa fin. Il reste maintenant un peu plus de 2 semaines avant le terme. En plus, bébé est déjà bien descendu, bien positionné dans les starting-blocks. Sa naissance peut donc potentiellement survenir à tout moment ! Et même si je ne peux pas dire que pour le moment j’ai particulièrement apprécié le fait d’être enceinte, je ne peux pas nier que ça a déjà changé des choses en moi. J’ai comme l’impression d’avoir évolué, d’être devenue plus femme, ou tout du moins d’être en passe de le devenir. Et j’imagine qu’avec la naissance de notre petit garçon, cette impression va encore évoluer et s’accentuer.

Tout au long de ces 8 mois de grossesse, j’ai appris beaucoup de choses par diverses lectures. Je vois vraiment la naissance d’une manière totalement différente d’avant. Même si j’ai l’habitude d’être à contre-courant sur pas mal de sujets, je ne m’étais pas spécialement intéressée à tout ce qui entoure la naissance avant d’être moi-même enceinte. Je savais déjà néanmoins que je voulais, dans la mesure du possible, éviter une naissance hyper médicalisée. Eviter la péridurale, l’épisiotomie, la césarienne, dans la mesure où ça n’est pas vital pour moi ou notre bébé, c’était déjà dans ma tête depuis un petit bout de temps. Mais comme je vous le disais, mes lectures ont néanmoins amplifié tout ça, et c’est pour cela que je voulais commencer par les partager avec vous. Pour vous expliquer brièvement notre projet, c’est donc celui d’une naissance physiologique – en gros, voir la naissance comme un processus naturel comme l’est la digestion ou l’éternuement, laisser faire le corps, respecter mon rythme et celui du bébé, en s’assurant que nos besoins de sécurité, intimité, chaleur et silence soient respectés.

  • Le guide de la naissance naturelle : Retrouver le pouvoir de son corps, par Ina May Gaskin (29 €). Ce livre est une sorte de bible en matière de naissance physiologique. S’il ne fallait en lire qu’un, je vous conseillerais d’ailleurs celui-ci. Il permet de s’affranchir de toutes les histoires horribles d’accouchements dont on nous abonde pour se remettre dans un cocon de belles expériences liées à la naissance. Ina May Gaskin est une sage-femme officiant aux Etats-Unis, et partage ici de multiples témoignages de femmes qu’elle a croisées durant sa carrière et qui ont donné naissance de manière naturelle. Elle pointe du doigt l’absurdité de certaines pratiques qui sont encore réalisées de manière beaucoup trop systématique et insiste sur la connexion entre corps et esprit. Pour résumer cela, rien de mieux que cette citation de Stephen King, père de plusieurs enfants nés à domicile : « Tu peux me croire, si l’on t’affirme que quelque chose va être douloureux, tu auras mal. Pour l’essentiel, la douleur, c’est dans la tête, et quand une femme s’imprègne de l’idée que donner naissance est atrocement douloureux – quand sa mère, ses sœurs, ses amies et son médecin le lui disent -, cette femme s’apprête à éprouver une douleur atroce ».
  • Hypnonaissance : la méthode Mongan, par Marie F. Mongan (18 €). Loin de moi l’idée de dire que je n’aurai absolument pas mal ou de vouloir faire de l’hypnose lors de la naissance de notre bébé, cet ouvrage permet néanmoins encore une fois de replacer la naissance dans son contexte, en remontant un peu dans l’histoire, en insistant sur le rôle des sages-femmes et le fait qu’elle aient été évincées du processus de la naissance par l’Eglise puis les médecins, mais aussi en balayant sa vision dans d’autres cultures que la nôtre. Mais, surtout, ce livre partage plusieurs méthodes de visualisation qui peuvent à mon avis être très utiles le jour J, histoire de se décrisper entre les contractions pour faciliter l’arrivée du bébé, de reprendre possession du pouvoir de notre corps.

Autres indispensables de grossesse, quels que soient votre approche de la naissance :

  • Ce bandeau de grossesse anti-ondes Belly Armor ne sera peut-être pas du tout l’un de vos indispensables, mais ça a été mon premier achat ! Travaillant en cuisine avec des plaques à induction très puissantes positionnées juste au niveau de mon ventre, je n’étais pas tranquille à l’idée qu’un bébé grandisse avec beaucoup d’ondes arrivant juste à son niveau. Cet achat m’a donc rassurée pendant que je travaillais.

Bandeau de grossesse anti-ondes Belly Armor by RadaShield – 69 €. 

  • Le coussin d’allaitement, par contre, je suis sure que vous en aurez l’utilité ! Je l’ai acheté assez tôt aussi, à partir du moment où trouver une position pour dormir était de plus en plus difficile, et on peut dire que je l’ai bien rentabilisé ! Je dors avec chaque nuit, je m’en sers comme coussin pour bien me caler quand je lis ou quand je suis sur le canapé (et que j’ai le courage de monter le chercher…) et puis, comme son nom l’indique, il a encore de beaux jours devant lui avec l’allaitement qui m’attend ! Bref, c’est un indispensable qui permet vraiment de retrouver un peu de confort dans différentes situations, surtout au fur et à mesure que le ventre grossit et prend de la place. J’en ai choisi un beau, bien grand et en coton bio en me disant qu’il irait ensuite dans la chambre de notre bébé, mais vous pouvez trouver beaucoup moins cher.

Coussin d’allaitement Luna Bubble Nobodinoz – 74 € 95.

  • Les culottes menstruelles Fempo s’avèrent étonnamment très utiles pendant cette période durant laquelle vous n’aurez plus vos règles. Hé oui, je trouve qu’on n’en parle pas du tout, mais pendant votre grossesse, vous pourrez être sujette à des pertes vaginales plus importantes que d’habitude, voire des fuites urinaires, et bien entendu à ce qu’on appelle le retour de couches après la naissance. Avoir des culottes  absorbantes lavables sans aucun produit toxique est donc indispensable si vous souhaitez éviter de porter des culottes jetables et/ou protections hygiéniques à foison. C’est une solution saine pour votre intimité, écologique et économique. J’en ai 2 et je ne porte quasi qu’elles depuis quelques semaines, la naissance approchant. Elles sont très confortables, bien absorbantes (elles gardent bien au sec) et je les ai déjà lavées pas mal de fois sans que leur qualité ne semble détériorée ! Bref, un véritable coup de cœur que je vais continuer à utiliser avec ma coupe menstruelle si nécessaire lorsque j’aurai de nouveau mes règles.

Culottes menstruelles Fempo – 30 € la culotte, 32 le shorty. 

  • Le collier bola, ça fait des années, littéralement, que je bave dessus à Nature & Découvertes avec ma maman, rien que pour sa forme que j’ai toujours trouvée très jolie, bien dans les bijoux type ethnique qui me font toujours  de l’œil. Ma mère m’avait donc dit qu’elle m’en offrirait un le jour où je serais enceinte. Et elle ne l’a pas oublié ;) Alors je ne l’ai pas porté tous les jours, j’ai même eu tendance à finalement le mettre un peu trop de côté, mais quand je l’ai, je remarque qu’inconsciemment ma main vient beaucoup plus caresser mon ventre et rouler le collier contre lui que lorsque je porte un collier normal (ou pas du tout de collier). Le principe, pour celles qui ne connaissent pas, c’est de communiquer par le biais de ce collier avec votre bébé, de créer un lien, un peu comme un hochet qui le berce quand il est dans le ventre et qui lui rappellera à sa naissance qu’il entendait ce son lorsqu’il était bien au chaud.

Pendentif Bola Plumes Nature & Découvertes – 45 €.

Niveau alimentation, je n’ai rien changé parce que j’étais enceinte, c’est-à-dire que je suis toujours exclusivement végétalienne à la maison et autant que faire se peut à l’extérieur, mais qu’il m’arrive de consommer des produits seulement végétariens. Je ne contrôle pas mes apports en protéines et autres, comme avant. Je cuisine beaucoup et mange de tout, frais et de saison, donc naturellement de manière équilibrée quand on prend en compte que l’équilibre complet ne doit pas forcément être établi sur un seul repas, mais peut plutôt se compter sur une semaine entière. Pour les vitamines de grossesse, elles sont pour moi indispensables. En effet, même si votre taux de fer est bon avant d’être enceinte, il risque rapidement de chuter. Bien entendu la supplémentation en B12 reste essentielle si vous êtes végétalien, comme hors grossesse, mais, petite nouveauté, il faut aussi penser à l’acide folique ! En pharmacie française, les vitamines de grossesse contiennent toutes (du moins je n’en ai pas trouvé sans) de l’huile de foie de morue et/ou les capsules sont en gélatine animale. J’ai donc commandé les miennes sur le site américain iHerb et les prends toujours à l’heure actuelle. Elles contiennent tout ce qu’il faut, même si j’ai dû ajouter à partir du deuxième trimestre des gélules de fer parce que j’avais malgré tout une petite carence.

Vitamines Prenatal One de Rainbow Light.

Sur la fin de ma grossesse, je me suis mise à lire sur les premiers jours de bébé, et j’ai encore une fois deux ouvrages à vous conseiller :

  • Bébé dis-moi qui tu es, par Philippe Grandsenne (6 € 90) est pour l’instant lu par mon mari. Je viens de m’y mettre et il contient de bonnes infos, bienveillantes et intéressantes, pour un ouvrage à moindre prix.
  • Les vrais besoins de votre bébé, par Bernadette Lavollay (19 € 90). Ce livre aborde encore une fois la naissance, mais se concentre surtout sur l’après, les premiers jours, l’allaitement, la lactation, les pleurs, le rôle du père, le sommeil… Une bible de bon sens à mettre entre toutes les mains ! Si vous avez le budget, je vous conseille plutôt ce second ouvrage ;)

Enfin, mon véritable indispensable, reste bien entendu mon entourage au sens large, autrement dit toutes les personnes qui m’accompagnent durant cette grossesse, qui m’entourent et m’ont appris tout un tas de choses essentielles :

  • La première personne à laquelle je pense est bien entendu mon mari, hyper impliqué dans cette grossesse et dans nos choix par rapport à la naissance et l’éducation de notre bébé ;
  • Je pense ensuite à ma sage-femme avec qui je fais mon accompagnement global et qui va donc me suivre jusqu’au jour J et même après la naissance pour les premières semaines de notre bébé et la rééducation du périnée ;
  • J’ai également la chance d’être suivie par une autre sage-femme avec laquelle nous faisons uniquement de l’haptonomie (cela consiste à créer un lien avec le bébé in utero via le toucher affectif, et c’est particulièrement intéressant pour les papas qui n’ont, par la force des choses, pas le même lien avec cet être qui grandit en nous) ;
  • J’ai également vu 3 fois une ostéopathe spécialisée dans les femmes enceintes et les bébés, également conseillère en portage et en cours de formation sage-femme en matière de naissance naturelle ;
  • Enfin, je pense à ma professeure de yoga prénatal, Nina Guéneau (Yoga & Douleurs Chroniques). Nina donne dans les alentours de Lille des cours absolument incroyables, qui préparent à la fois à la naissance, à la douleur, qui nous permettent de faire face à nos peurs. Bref, un must que je vous conseille les yeux fermés si vous êtes enceinte et dans le coin ;)

Et voilà, j’en ai fini avec ce long article. Je compte bien en faire d’autres si cela vous intéresse, notamment sur ce que nous avons choisi comme matériel de puériculture pour notre bébé, parmi le choix indécent dans lequel nous sommes plongés lorsque nous atterrissons dans cet univers, mais aussi sur l’allaitement pourquoi pas. N’hésitez pas à partager dans les commentaires, à me poser des questions si vous en avez (vous pouvez aussi me joindre par mail et sur mes différents réseaux sociaux) et à me dire si vous souhaitez que j’approfondisse un sujet en particulier.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s